Shares

Comment Arrêter de Fumer Définitivement?

Shares

Arrêter de Fumer: photo d'une personne qui fume

Le Compte à Rebours Vers la Liberté – Votre Calendrier pour Arrêter de Fumer

Le corps humain est remarquable. Bien que le tabagisme soit une puissante addiction physique qui modifie votre corps, il suffit de quelques jours sans fumer pour que votre corps commence à « s’auto-réparer ». Ainsi, même après des décades de tabagisme, votre corps retrouvera des sensations passées et vous vous sentirez mieux que jamais. Savoir qu’il ne s’agit que d’une question de temps peut vous aider à rester motivé pour arrêter de fumer quand les choses deviendront vraiment dures.

Voici un emploi du temps fondamental concernant ce à quoi vous pouvez vous attendre quand vous essayez d’arrêter de fumer :

  • Moins d’une heure après que vous ayez pris votre dernière bouffée, votre fréquence cardiaque et votre pression artérielle baissent au même niveau que celle des non-fumeurs.
  • Environ 8 heures après votre dernière fumée, le niveau de nicotine dans votre corps est pratiquement réduit à néant. Il tombera à environ 6-7 %, ce qui correspond à une réduction de 93 % par rapport à son taux de quelques heures auparavant.
  • Dans une période comprise entre 2 jours et environ une semaine, votre envie de fumer atteindra son paroxysme. Vous devrez donc être attentif pour combattre la tentation. Toutefois, les moments les plus difficiles seront toujours suivis de moments d’accalmie. Ces moments où la dépendance se ressent fortement seront de plus en plus courts et de moins en moins nombreux. Avant le dixième jour de sevrage, vous ressentirez une vive envie une fois par jour environ et elle ne tardera pas plus de trente secondes. Bien entendu, ces chiffres varient d’une personne à une autre.
  • Pendant cette même période, vos poumons commenceront à se réparer. Vous noterez que vous respirez plus facilement et vous aurez plus de capacité pulmonaire que vous en aviez quand vous fumiez.
  • Avant le dixième jour, vous ne ressentirez plus les symptômes de la privation. Tous les produits chimiques contenus dans les cigarettes seront évacués de votre métabolisme et votre corps se sera complètement adapté à l’absence de nicotine.
  • Au cours des premiers mois qui suivront votre arrêt de la cigarette, votre corps aura complètement éliminé toute trace de nicotine dans votre corps. En 2 à 3 mois, votre corps sera libre de nicotine et les résidus de nicotine contenus dans les médicaments auront eux aussi quitté votre corps.
  • Durant les 12 mois qui suivront votre arrêt de la cigarette, vos poumons continueront le processus d’autoréparation. Au cours des 9 mois suivants, vos poumons auront retrouvé une bonne partie de leur aspect antérieur et vous n’aurez plus aucun problème respiratoire associé au tabac.

Cela semble facile, n’est-ce pas ? Bien, ne soyez pas naïf. Pendant le pic de vos crises de privation, il est très difficile de combattre l’envie de fumer. Cette envie folle peut se manifester plusieurs fois tout au long de la journée. Et si vous êtes un gros fumeur, la sensation de manque peut être atroce.

Beaucoup de personnes qui essaient d’arrêter de fumer cherchent de l’aide autour d’elle. Vous pouvez faire appel à des traitements thérapeutiques pour remplacer la nicotine tels que le patch de nicotine. Ils réduisent la sensation physique de dépendance quand elle est dure à supporter.

Ces méthodes ont des taux de succès élevés et on en trouve de différentes marques et à différents prix. Certains ne sont disponibles que sur prescription médicale. Le livre « La Méthode Simple pour en Finir avec la Cigarette » d’Allen Carr peut vous aider à arrêter de fumer. Cliquez-ici pour en savoir plus

Vous pouvez aussi combattre ces envies vives par des techniques de réduction du stress comme le contrôle de la respiration profonde ou la méditation. Si vous avez bien identifié les déclencheurs de cette sensation et que vous en connaissez les causes, alors ce sera plus facile de ne pas réveiller la petite voix qui vous implore de fumer dans votre tête.

Il est difficile d’arrêter de fumer, mais beaucoup de gens y parviennent chaque jour et vous pouvez en faire autant.

Arrêter de fumer – Quand vous Baissez la Garde

Selon les rumeurs les plus récentes, le président Barack Obama baisserait la garde de temps en temps et allumerait une cigarette à nouveau. Si le chef du monde libre ne parvient pas à se passer des cigarettes, comment pourriez-vous y parvenir vous-même ? Et bien, voici un élément qui devrait vous faire réfléchir – vous ne subissez sans doute pas le même niveau de stress que lui ! Gardez ça en tête, cela vous aidera sans doute à arrêter de fumer.

La vérité est que nous baissons souvent la garde. C’est une phase logique dans ce procédé ; elle doit être appréhendée et elle n’est pas totalement mauvaise. Le tabac est un produit fortement addictif et les vieilles habitudes ont la vie dure.

Fumer Une Fois et l’Oublier

Votre attitude par rapport à cette entorse est cruciale. Si vous baissez la garde et que vous fumez une cigarette, donnez-vous une tapette sur la main et oubliez cette erreur. Si vous allez acheter un paquet entier, jetez-le ou donnez-le à quelqu’un. Les études démontrent que ceux qui sont durs avec eux-mêmes et qui évaluent leur entorse comme une trahison rechuteront plus sûrement. Si vous êtes clément avec vous-même, alors il y a peu de chance que cette cigarette unique en annonce 3 ou 20 autres derrière.

Arrêter de fumer – Quand les non-fumeurs fument

Dès que vous arrêtez de fumer, cette habitude ne fait partie plus de votre identité. Vous êtes maintenant un non-fumeur. Si vous le concevez comme ça, plutôt que de vous voir comme un drogué en phase critique de rétablissement, vous oublierez plus facilement cette cigarette que vous avez fumée. Les non-fumeurs fument parfois une cigarette et c’est ce que vous êtes maintenant : un non-fumeur.

Sachez que pour les non-fumeurs, une cigarette n’a pas un bon goût ou qu’elle ne fournit pas un soulagement à la tension. Dès que vous aurez reçu la charge de nicotine dans le système de votre corps complètement sevré, ce goût de tabac ressemblera au léchage d’un cendrier. En vous concentrant sur le goût terrible de la cigarette plutôt que de tenter de vous souvenir combien c’était bon par le passé, vous évitez la rechute.

Pour arrêter de fumer – Retenez la Leçon

Si vous baissez la garde, essayez d’utiliser cette situation comme une leçon à retenir. C’est une indication que vous êtes plus sous tension que d’ordinaire, ou que vous avez besoin d’être plus prudent quand vous sortez avec des amis. Plutôt que d’investir votre énergie dans un combat intérieur complexe, voyez de quelle manière cette erreur peut vous servir. Cela vous empêchera de baisser la garde une prochaine fois.

L’Envie et la Dépendance ne Partent pas Facilement

Pour certaines personnes, il faut compter une année entière avant que l’envie de fumer ne disparaisse complètement. Après plusieurs mois, votre besoin d’allumer une cigarette ne représentera pas plus d’un ou deux fois par jour. Mais, ce que les anciens fumeurs remarquent une fois que l’envie de fumer se soit estompée est qu’ils seront quelquefois frappés par une crise de nicotine soudaine sortie de nulle part. Cela est aussi complètement naturel et vous devrez rester vigilant par rapport à ça. Ce besoin aussi ardent que soudain peut provoquer des rechutes.

Un Sauve-Conduit vers la Liberté !

Mais attendez une minute ! « Ne pas être dur avec soi-même » ne veut pas dire la même chose « qu’être super cool avec vous-même. » Vous ne vous délivrez pas un Sauve-Conduit vers la liberté de fumer chaque fois que vous le voulez. Vous êtes maintenant un non-fumeur, alors ne fumez pas. Si vous recommencez à fumer, toutes les améliorations que vous avez générées dans votre santé, dans vos finances et dans vos relations avec les autres iront directement à la poubelle. Essayez de ne pas baisser la garde et essayez de ne plus jamais répéter votre infraction.

Si vous recommencez à fumer, ne soyez pas démoralisés. Plutôt que de vous concentrer sur votre échec et de tenter d’éloigner les cigarettes, concentrez-vous plutôt sur vos succès passés. Si vous vous avez réussir à arrêter de fumer une fois, vous pouvez le refaire. Les personnes qui ont arrêté de fumer ne restent pas des drogués de la cigarette durant toute leur vie, mais tout le monde, même le président, peut faire une petite infraction quelquefois.

Comment Arrêter de Fumer et Rester Sociable?

Arrêter de fumer est un défi très dur, car il vous attaque dans deux domaines : le physique et le mental. Comme si ce n’était pas assez d’être énervé et de souffrir la sensation physique du manque, vous êtes également soumis à des urgences et des besoins psychologiques. Mais il y a encore une autre chose qui complique l’arrêt de la cigarette : les facteurs sociaux.

C’est assez ironique, car beaucoup de personnes arrêtent de fumer pour des raisons sociales. Quand vous réussissez à arrêter de fumer, cela améliore votre rapport avec tous et cela peut même vous aider à obtenir des emplois ou des promotions au travail. Mais dès que vous vous décidez à arrêter de fumer, vous rencontrez un peu de résistance de la part de vos amis fumeurs.

Pourquoi Vos Amis Fumeurs Ne Vous Soutiennent Pas

Presque chaque fumeur dit à un moment ou à un autre qu’il veut arrêter de fumer. Vos amis fumeurs devraient donc vous encourager puisque vous essayez de donner un coup de pied dans vos habitudes, n’est-ce pas ?

En fait, ce que la plupart des fumeurs qui essayent d’arrêter de fumer découvrent, c’est que leurs amis fumeurs leur tournent le dos. C’est le moment où vous comprenez que la pression va être totale. « Fumer une clope » c’est ce que les fumeurs font ensemble. Il se crée une obligation entre eux. Demander un briquet ou une cigarette, c’est une manière de casser la glace. Quand vous arrêtez de fumer, vous sortez de ce rituel social.

Vos amis fumeurs peuvent percevoir votre départ comme une critique vis-à-vis de leur comportement. Vous arrêtez de fumer parce que c’est une habitude maladive, coûteuse, dégoûtante. Pour vos amis fumeurs, c’est comme si vous le leur reprochiez en pleine face.

De plus, quand vous arrêtez de fumer, vous rendez vos amis fumeurs un peu moins sûrs d’eux. Alors qu’eux parlent d’arrêter de fumer, vous, vous êtes en train de le faire. Peu importe ce qu’ils vous diront de face, secrètement, ils espèrent que vous échouerez. Votre échec les fera se sentir mieux vis-à-vis de leur dépendance au tabac.

Arrêter de Fumer au Travail

Une des raisons pour arrêter de fumer est que vous aurez de meilleures perspectives d’obtenir un emploi, alors que la situation de votre travail actuel peut rendre cela impossible. Beaucoup de personnes commencent à fumer parce qu’elles travaillent quelque part où tout le monde fume. Les pauses cigarette s’intègrent normalement dans une journée fournissant ainsi une opportunité de se détendre et de discuter. Que faites-vous durant les pauses cigarette quand vous ne fumez pas ?

Si vous décidez d’arrêter de fumer, vous allez trouver intenable de vous asseoir et de prendre simplement un café au milieu de gens qui fument. Vous essayez de lutter contre une terrible envie de fumer et vous combattez cette envie alors que tout le monde fume autour de vous.

Fumer et Boire – L’Association Paradisiaque

Si vous aimez sortir et boire, vous allez constater qu’il est incroyablement difficile d’arrêter de fumer alors qu’on boit. Heureusement, beaucoup de pays ne permettent plus de fumer dans les bars. Cela rend un peu plus facile le fait d’arrêter de fumer. Le tabac et l’alcool forment un couple paradisiaque, ou infernal si vous essayez d’arrêter de fumer.

Les Stratégies pour Combattre l’Envie de Fumer

Quand vous arrêtez de fumer, il est important d’éviter les situations où vous seriez tenté de fumer. Cela peut vouloir dire, ne plus aller au bar, se rapprocher des non-fumeurs au travail ou prendre quelques distances avec certains de vos amis fumeurs. Il est pénible d’en arriver là, mais cela est seulement temporaire. Une bonne façon d’y parvenir est de leur en expliquer les raisons et de leur demander leur soutien.

Les bonnes nouvelles sont que tous vos amis fumeurs ne vous enverront pas promener. En fait, la majorité verra ce que vous faites comme une chose magnifique. Vous pouvez même les inspirer à en faire de même.

Les Dangers de la Cigarette – Désenfumez Votre Cerveau !

Vous avez probablement entendu tous les avertissements concernant les dangers de la cigarette, mais il est important de comprendre les spécificités qui peuvent se produire quand vous prenez votre santé entre vos propres mains.

Addiction

Un des plus grands dangers de fumer des cigarettes tient à sa nature addictive. Les cigarettes sont remplies de nicotine, un composant qui est considéré être aussi addictif que les narcotiques. Vous pouvez devenir dépendant des cigarettes, juste en fumant les 10 premières. Ça ne prend vraiment pas longtemps. Et dès que vous êtes dépendant, il est beaucoup plus difficile d’éviter des problèmes de santé.

Cancer

Le risque le plus connu que le tabagisme fait peser sur la santé est le développement du cancer. Le cancer du poumon en est l’une des formes les plus évidentes ; les gens qui fument ont 25 fois plus de probabilité d’en être victimes que les non-fumeurs.

Mais les gens qui fument présentent également des taux plus élevés de contraction des cancers de la vessie, du sang, du côlon, de l’œsophage, du foie, de l’estomac, de la trachée et en fait de toute partie de votre corps.

Maladie coronarienne

Les gens qui fument ont deux à quatre fois plus de risques de développer une maladie du cœur. Cela peut être lié aux dommages créés dans les vaisseaux sanguins, au fait d’avoir une tension élevée ou à l’augmentation de votre fréquence cardiaque.

De plus, le tabagisme peut endommager le muscle que constitue le cœur lui-même, augmentant ainsi vos risques d’être victime d’une crise cardiaque. L’augmentation du risque de souffrir d’une maladie coronarienne augmente également le risque que vous souffriez d’une hémorragie cérébrale, laquelle peut causer des dommages irréparables ; elle peut même s’avérer être fatale.

Maladie respiratoire

Quand vous fumez, vous augmentez vos risques de développer des maladies respiratoires. Le tabagisme est la principale cause d’emphysème et d’accidents enregistrés en vol par les compagnies aériennes. Quand vous fumez, vous avez de très fortes probabilités de développer une bronchite chronique.

Fertilité et Grossesse

Le tabagisme peut réduire vos chances de tomber enceinte et si vous fumez alors que vous êtes enceinte, vous augmentez le risque que votre bébé naisse avec un poids insuffisant et qu’il ait des anomalies congénitales.

Santé Orale

Le tabagisme rend vos dents jaunes et tachées par la nicotine, mais il peut aussi endommager les gencives et conduire à la perte des dents et à la gingivite. Vous pouvez aussi développer une forme extrême d’halitose, la maladie de la mauvaise haleine.

Diabète

Le tabagisme peut provoquer un diabète de type 2. Si vous fumez, le risque de développer la maladie est de 40 % plus élevé que pour un non-fumeur. Le diabète est le déclencheur de beaucoup d’autres problèmes de santé et il peut même être fatal.

La bonne nouvelle c’est que le fait d’arrêter de fumer peut vous aider à arrêter et même à inverser un grand nombre de ces problèmes de santé. Dix ans après avoir arrêté de fumer, vos risques de santé diminuent de moitié. Mais plus tôt vous arrêtez de fumer, mieux c’est parce que certains dommages sont irréversibles.